Err

Votre panier : 0,00 €

Comment choisir son casque de vélo – conseils de base

Comment choisir son casque de vélo – conseils de base

Comment bien choisir son casque - Conseils de base



Bien que le port du casque ne soit pas obligatoire pour les cyclistes adultes, contrairement aux enfants de moins de 12 ans, il est très très vivement recommandé!

En effet, cet accessoire de sécurité bien plus que de style (tant pis pour le brushing!) permet de réduire les risques de blessures graves à la tête voir même de sauver des vies lors de mauvaises chutes.

 

Le choix d’un casque se fait sur plusieurs critères et notamment de….

… la taille de votre tête

Le premier critère d'importance dans le choix de votre casque est LA TAILLE !

Pour qu’il soit véritablement efficace, le casque ne doit pas bouger, sans être pour autant trop serré. En bref,il ne doit être ni trop petit, ni trop grand. Pour cela, il vous faudra mesurer votre tour de tête en passant un mètre-ruban environ 2 cm au-dessus des sourcils pour le front, jusqu'à l’arrière du crâne au niveau le plus bombé.

 

… votre pratique du vélo


Ville, route, bois, sentiers ou descentes,quelle est votre pratique du vélo ?

En effet, à chaque pratique correspond un ou plusieurs modèles de casques assurant au cycliste une sécurité optimale, tout en préservant confort et performance.

Concernant le prix de votre casque, il dépendra bien sûr de votre budget mais aussi des caractéristiques de vos sorties. Si votre activité se limite à de petites sorties, les casques d’entrée et de milieu de gamme vous suffiront. En revanche, si vous pratiquez une discipline particulière sur route ou sur piste, il est idéal de choisir dans une gamme plus élevée.

Casque vélo de ville = Le casque urbain a généralement une forme plutôt ronde très couvrante et offrant un système de ventilation peu développé dans la mesure où il est utilisé sur des courts trajets. Il mise davantage sur la robustesse et une protection la plus complète de la tête (en cas de choc avec un véhicule).

Casque vélo de route = Le casque route a une conception particulière qui lui permet de miser sur l’aérodynamisme et sur la légèreté.Une forme allongée et bien ventilée caractérise ce type de casque qui assure une pénétration optimale dans l’air. Ce casque bénéficie, en général, des meilleurs matériaux afin de gagner un maximum en légèreté.

Casque VTT classique = Généralement, le casque VTT a,comme le casque route, un système de ventilation développé et une recherche de légèreté. Cependant la grande différence réside dans la visière, amovible ou fixe, elle permet de protéger le visage du cycliste des projections de boues et autres graviers, des branches, ou encore des rayons du soleil.

Casque VTT Freeride, descente et enduro = Pour la pratique de VTT de type enduro ou descente, la prise de risque est augmentée donc la protection doit l’être également. On retrouve ainsi des casques plus longs à l’arrière pour davantage de protection au niveau de la nuque. Les casques sont également équipés d’une mentonnière amovible permettant de protéger le visage.

Casque BMX = Avec une forme Bomber ou Bol, le casque BMX couvre bien la majeure partie du crâne et s’avère très robuste pour une protection optimale en cas de chute vertigineuse.

 

Après avoir choisi le casque adapté à sa taille et à sa pratique, il ne reste plus qu’à bien le régler…


Afin de garantir une sécurité optimale, il s’avère essentiel de bien positionner et régler son casque.

Pour vérifier que votre casque soit bien ajusté, commencez par

1. Desserrer au maximum la molette de réglage arrière (réglage occipital) permettant de resserrer ou desserrer la structure interne dans la coque.

2. Enfilez votre casque, placez-le de manière droite sur votre tête, pas trop en avant,mais pas trop en arrière non plus. Pour vous repérer, veillez à ce qu'il soit au niveau de deux doigts au-dessus des sourcils.

3. Ajustez ensuite la molette jusqu'à ce que le casque soit bien maintenu sans vous faire mal.

4.  Secouez la tête en faisant le mouvement "oui-non”. Si le casque est bien maintenu, il ne bougera pas. Le casque ne doit pas vous faire mal, il ne doit pas exercer de point de pression au niveau des tempes et du front et les mousses doivent être bien positionnées pour absorber les petites secousses et évaporer la transpiration.

5.  Régler la sangle jugulaire (sous le cou) et les éventuelles sangles latérales pour adapter parfaitement votre casque à votre morphologie. La jugulaire doit être proche du visage sans être trop serrée pour autant. Les sangles latérales doivent quant à elles, bien se croiser sous les oreilles et former un Y. Leurs boucles de réglages doivent être placées sous le lobe de chaque oreille.

 

INFOS PRATIQUES ET ASTUCES =

  • Une technologie suédoise nommée MIPS est utilisée par plusieurs marques afin d’apporter un niveau de protection supplémentaire. Il s'agit d’un système de protection multidirectionnel qui permet de réduire les forces de rotation qui se produisent lors d'un impact et qui peuvent entraîner de lourds dommages au cerveau. Sur le même principe que le liquide céphalo-rachidien entourant le cerveau par une enveloppe flexible, la technologie MIPS absorbe les effets de mouvements de tête à l'intérieur du casque.
Casque SCOTT ARX MIPS
  • Les mousses intérieures du casque vélo positionnées contre la coque interne sont très souvent équipées d’un velcro permettant de les enlever et remettre facilement afin de les nettoyer régulièrement.
  • Si le casque a subi un choc important (une chute à vélo ou s’il est tombé brutalement), il est nécessaire de le changer. En effet, les zones déformées ne seront peut-être plus aussi efficaces pour absorber un éventuel deuxième choc. Pas simple donc, dans ces conditions, d’acheter un casque d’occasion si nous ne sommes pas certains qu’ils n’a pas été endommagé par ses précédents propriétaires.
  • Depuis mars 2017, le port du casque est obligatoire pour les enfants de moins de douze ans, qu'ils tiennent le guidon ou qu'ils soient simples passagers sur le vélo ou dans une remorque. A défaut, une amende allant jusqu'à 135 euros pourra être infligée à l’adulte qui l’accompagne.

Rédigé le  30 mai 2020 16:30  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site